hemérothèque 
 

Chercher  
 

 
Ámbitos silenciosos
Alberto Garrandés
 
« Une fois les pièces scrutées depuis une région ou une autre, il reste le silence, austère et somptueux ; il reste la désertion de la centralité phonique qui embrasse les œuvres de Montoto, pourvu que notre examen tienne compte, avec prudence, du glissement de ses signifiés par-dessus ses signifiants, pour le dire en termes linguistiques. Mais pourrions-nous utiliser d’autres termes ? Le réalisme du détail, ou la méditation qui s’accompagne et s’aide de cette catégorie, tire son origine d’un jeu paranoïaque et méthodique qui somme le réel et ses mots. Car, en s’installant dans des morphologies reconnaissables à cause du paradigme qu’elles courtisent, les Ambiances silencieuses ne font que confirmer le suprématisme physiologique d’Arturo Montoto, un artiste qui transforme ses œuvres en une sorte de délire réservé quand l’incorruptibilité de l’apollinien se met au service de la perversion eidétique du dionysiaque. »

Alberto Garandés
Romancier, essayiste et éditeur
Tiré du catalogue Ambitos silenciosos, mars-avril 2004, galerie Servando