ARTISTES   
  Eduardo Abela

   
 Voir les oeuvres
 
 
 
   
 
Eduardo Abela
Alors qu’il travaille dans une manufacture de cigares, une forte vocation de peintre s’éveille en lui à vingt ans, si bien qu’il finit par partir en 1912 à La Havane où il s’inscrit à l’Académie des beaux-arts San Alejandro. Il commence à publier des dessins humoristiques dans les journaux havanais. Vit et travaille en Espagne de 1921 à 1924 où il rentre à Cuba. En 1925, crée son fameux personnage El Bobo (Le Ravi, le Simplet) qui devient un instrument de lutte contre la dictature de Machado. Rejoint le groupe de peintres qui, autour de la revue Avance, introduisent des langages artistiques plus actuels et expose dans le cadre de l’exposition Art Nouveau. Voyage de nouveau en Europe et vit deux ans à Paris, le succès lui permettant même d’exposer à la galerie Zak.

En 1929, rejoint la campagne politique contre Machado en recourant à ses ironiques dessins humoristiques jusqu’à la chute du dictateur en 1993, qui marque la fin de son travail de journaliste. Nommé consul, il vit à Milan. De retour à Cuba, peint quelques-unes de ses œuvres les plus notables de cette étape : Guajiros (Paysans), prix de la Seconde Exposition nationale de peinture et de sculpture de 1938 et Los Novios (Les Fiancés). Il fonde le très important Studio libre pour peintres et sculpteurs, visant à un enseignement qui motive vraiment la création artistique.

De 1942 à 1952, exerce des fonctions diplomatiques au Mexique et au Guatemala. Dans ce dernier pays, reçoit le Prix national de peinture (1947). C’est là aussi qu’il peint El Caos (Le Chaos) qui marque un transformation sensible de son langage expressif : il passe des tableaux de dimensions moyennes au petit format ; d’un modelé solide des figures à une atmosphère idyllique, détaillée, minutieuse, avec des références aux mondes de Klee et de Chagall.

De retour à Cuba en 1954, il produit beaucoup d’œuvres de grande qualité qu’il exhibe dans de nombreuses expositions, dont une rétrospective à la Galerie de La Havane en 1964.